mardi 8 juin 2010

Qualités essentielles

Cadrage:
Action de cadrer, de choisir ce qui entrera ou non dans le dessin.

Dégradé:
Gradation de valeurs. Il est généralement obtenu par des hachures réalisées avec une pression progressive du
crayon sur le papier.

Fluidité du geste:
Un geste fluide se distingue par l'aisance, la facilité de son exécution et est obtenu au moyen de mouvements
très liés sans blocage apparent des articulations. En dessin, celui-ci se traduite par des traits souples, stables et
affirmés.

Géométrie sous-jacente:
Méthode de notation par la réduction d'objets réels ou d'êtres vivants à des formes géométriques.

«Cézanne (1839-1906) invente la géométrie picturale. Il construit en assimilant toute forme à des volumes
connus: sphère, cube, pyramide ... »1

Lumière :2
Directions de la lumière.
Lumière frontale : Celle-ci éclaire le sujet de face et ne produit pratiquement pas d'ombre.
Lumière oblique: Elle arrive par le côté, formant un angle de 450 avec le plan frontal. Cette lumière
apporte un éclairage équilibré avec une proportion égale de zones d'ombre et de zones
éclairées.
Lumière latérale: Elle arrive d'un côté, laissant le côté opposé dans l'ombre. Elle dramatise le sujet et
s'utilise lorsque l'on désire exagérer les contrastes.
Contre-jour: La source lumineuse se trouve derrière le sujet. Les plans frontaux sont par conséquent
dans l'ombre.
Éclairage en contre-plongée: Il n'est utilisé que dans des cas très particuliers, lorsque l'on cherche à
dramatiser excessivement le sujet.

Quantités de lumière:
De cette quantité dépendent les contrastes de valeurs figurant sur le sujet et que, logiquement,
l'artiste a l'intention de reporter sur le dessin. Dans le cas d'un sujet éclairé par une lumière intense,
les ombres seront accusées. En revanche, une lumière faible diminuera le contraste et aura tendance
à uniformiser la tonalité générale.

Qualité de la lumière:
Lumière naturelle: Lumière apportée par le soleil.
Lumière artificielle: Produite par les lampes électriques ou tout autre système d'éclairage.
Lumière directe: Celle qui tombe directement sur le sujet, que ce soit une lumière naturelle ou
artificielle.

Zone de lumière:
Partie du sujet directement éclairée par la lumière, sans être modifiée par des reflets.
Lumière (suite) :3
Éclat:
Effet produit par le contraste entre une surface blanche et les surfaces plus ou moins sombres qui
l'entourent.

Ombre propre:
Zone d'ombre appartenant à l'objet dessiné.

Ombre projetée:
Celle qui, de par la présence même du sujet, apparaît sur les surfaces environnant celui-ci (le sol, les
murs, les autres objets).


Texture:
Élément visuel nous renvoyant aux qualités tactiles propres aux surfaces dures, spongieuses, granuleuses, etc.
Le dessinateur peut, par le geste et des moyens techniques, donner l'illusion de textures diverses
caractéristiques de la surface d'une forme.

Valeur:
Qualité de clair ou de sombre qui se trouve contenue dans un ton. En dessin la valeur varie ainsi du blanc au
noir.





1. MORAN, Robert (1993) Le dessin, art des origines, Éditions Fleurus, Paris, 164 pages. ISBN 2-215-01885-2 extrait: page 48.
2. PARRAMON, J.M.(1995) Peindre et dessiner, Méthode progressive, Société des périodiques Larousse, Bordas, Paris. extrait
hebdomadaire no.2, page 25.
Lumière diffuse: Lumière naturelle d'un jour nuageux, ou encore celle qui passe par une fenêtre ou
une porte et qui tombe indirectement sur les sujets après s'être réfléchie sur une paroi, sur
un toit, etc.
3. PARRAMON, J.M.(1995) Peindre et dessiner, Méthode progressive, Société des périodiques Larousse, Bordas, Paris. extrait
hebdomadaire no.2, page 25.


-notes de cours Suzanne Paquette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire